Vaccine contre tumeur

Le vaccin déclenche l'immunité cellulaire anticancéreuse qui contribue à la destruction totale des diverses tumeurs malignes et bénignes. Le vaccin possède un large spectre de l'activité anticancéreuse parce qu'il contient 40 variétés d'imitateurs des antigènes tumoraux. Les antigènes qui sont imités par la préparation, sont présents sur les cellules des tumeurs les plus répandues (la liste est donnée ici) et des tumeurs bénignes contenant le tissu fibreux et le tissu glandulaire.

A l'introduction du vaccin dans l'organisme, (de nombreux clones des lymfocytes anticancéreux se forment). En cas de destruction totale de la tumeur par le système immunitaire, il n'y a pas de récidives grâce à la mémoire immunologique.

La probabilité d'une destruction totale des tumeurs dépend:
1) De la quantité des cellules de la tumeur (de la dimension de la tumeur) et de leur activité mitotique;
2) Du type de la tumeur: de la structure histologique, de la structure antigénique‚ de la quantité des molécules HLA de la classe A sur la cellule tumorale;
3) De l'état de base du système immunitaire du patient.

En cas de traitement des tumeurs malignes, la préparation s'avère essentiellement efficace en tant que remède antimétastatique employé simultanément avec l'ablation chirurgicale de la tumeur au stade primaire, ce qui aboutit à une destruction totale de la tumeur dans 30 à 90% de cas selon le stade de la maladie.

La préparation ne produit pas l'effet toxique sur les cellules normales de l'organisme, elle n'exerce pas d'action mutagènique et tératogènique, elle ne contient aucune cellule cancéreuse, aucun tissu cancéreux. Les glycoprotéines qui entrent dans la composition du vaccin imitent les fragments des antigènes tumoraux.

Le vaccin est fabriqué avec des substances naturelles d'origine animale.

Le nom latin de la préparation est RESAN. L'activité anticancéreuse de cette préparation Resan a été étudiée et prouvée au cours des années 1992 - 2016.

Les préparations de ce type sont très nécessaires, mais sur le marché des produits pharmaceutiques et des vaccins elles ne sont pratiquement pas présentes.

Instruction pour l'emploi de la preparation:

Presentation:
Flacons de 200 mg
Masse cristalline seche (poudre) de couleur blanche

Composition:
Imitateurs des antigenes tumoraux

Action:
La preparation stimule la formation des cellules immunocompetentes antitumorales specifiques

Indications:
1) L'emploi de la préparation en qualité du vaccin pour prévenir la naissance des tumeurs du tissu conjonctif, du tissu glandulaire et de l'épithélium chez les gens sains et chez les gens avec une prédisposition héréditaire - la vaccination du groupe à risque, c'est à dire des patients dont la tumeur n'est pas encore visible, mais dont les niveaux des marqueurs tumoraux sont déjà augmentés (la présence de un ou plusieurs des marqueurs cancéreux suivants est augmentée: CA15-3, CA 19-9, CA 72-4, CA 125, CA 195, MUC-1, PSA, DUPAN-2).

2) Prévention des récidives des tumeurs malignes après le traitement chirurgical radical.

3) L'emploi de la préparation comme moyen antimétastatique simultanément avec l'ablation chirurgicale de la tumeur primaire permet de détruire les métastases restées après l'opération, d'un volume total de 10 à 50 cm3 (en fonction de la structure histologique de la tumeur). Il est indiqué d'injecter la préparation 7 à12 jours avant l'opération.

4) L'emploi de la préparation pour l'immunothérapie des tumeurs bénignes à volume total jusqu'à 10/70 cm3 renfermant du tissu fibreux (fibromes, fibroadénomes, fibromyomes) de même pour la prévention de la malignisation des tumeurs bénignes.

5) Le traitement des mastopathies (les hyperplasies dyshormonales des glandes mammaires), de l'endométriose, et myomes de l'utérus chez la femme, il faut réaliser l'immunothérapie 15 jours avant la date de menstruation supposée.

6) Le traitement des hyperplasies bénignes de la prostate, de la thyroïdite auto-immune et du goitre diffus.

Contre-indication:
Il n'y a pas de contre-indications absolues à l'emploi de la préparation. Il n'est pas indiqué de l'employer en cas de grossesse, pendant 3 à 4 semaines après une maladie infectieuse aiguë, en cas d'aggravation des maladies chroniques et de réaction allergique à l'injection précédente de la préparation.

Effets secondaires:
Les complications possibles de la vaccination spécifique correspondent à celles d'autres vaccins introduits dans l'organisme. Les réactions secondaires peuvent être liées à la sensibilisation de l'organisme par les antigènes tumoraux ou à l'introduction du vaccin sur le fond de l'infection intercurrente. Pendant 7-10 jours après la vaccination on observe une aggravation insignifiante de l'état général de ces malades: faiblesse, nausées, parfois douleurs dans les articulations. Le vaccin doit être introduit sous contrôle médical. En cas de l'apparition de symptômes allergiques il est nécessaire de cesser d'introduire le vaccin et de prendre des préparations antihistaminiques.

Mise en garde:
Pour la naissance d'une réponse immunitaire nécessaire, le niveau de leucocytes du sang périphérique doit être au moins 4,5•109 dans un litre et celui de lymphocytes doit être au moins 18%. Si pendant les 6 derniers mois le malade a reçu ou reçoit la chimiothérapie ou la radiothérapie ou s'il prend des immuno-suppresseurs, la réponse immunitaire optimale ne peut pas naître, parce que le fonctionnement du système immunitaire est troublé. Pour son rétablissement il faut de 3 à 6 mois.
La preparation RESAN n'est pas employee dans le traitement des tumeurs de l'encephale ou de la moelle epiniere parce que les cellules immunocompetentes ne penetrent pas en quantite necessaire a travers la barriere hematoencephalique.

Mode d'emploi:
Dissoudre le contenu de chaque flacon dans 1,0 ml de 0,9% de solution du chlorure de sodium. Réaliser les injections d'après le schéma spécial dans le cours de la journée.

Durée de l'action:
L'immunité, après la vaccination, se manifeste après 7-14 jours et son action dure jusqu'à la re-vaccination. La revaccination est faite par l'injection unique de 300-1000 mg du vaccin. La première revaccination est faite au bout de 6 mois. Les revaccinations ultérieures sont faites tous les 1.5-5 ans.

Durée de stabilité:
Conserver dans un endroit sec et sombre, dans l'emballage d'usine. Température de conservation: de +15 à +25°C. Durée de stabilité: 2 ans.

Emballage:
9 flacons de 200 mg.
4 flacons de 200 mg.

La préparation possède un effet anticancéreux par rapport aux tumeurs malignes spontanées, aux tumeurs malignes provoquées par les virus et par les cancérogènes chimiques.
En cas de tumeurs provoquées par les virus, une thérapie préventive anti-virale est une condition obligatoire du traitement efficace de la tumeur.
L'emploi du vaccin RESAN aboutit à l'augmentation stable et de longue durée de l'activité des lymphocytes CD56 positifs. Leur activité cytotoxique et la production de b-endorphine sont augmenteés. b-endorphine possède une activité analgétique et sédative. Son augmentation après la vaccination prévient l'évolution et interrompt la progression du syndrome douloureux chez la plupart des malades du cancer

L'emploi des imitateurs des antigènes tumeurs néoplasiques aide à:
- Prévenir l'apparition des tumeurs malignes chez plusieurs types de patients, particulièrement chez ceux dont les parents souffraient de maladies oncologiques c'est à dire génétiquement prédisposés;
- Prévenir la malignisation (la dégénération au tissu malin) et éviter le traitement chirurgical en cas de certaines tumeurs bénignes;
- Supprimer les petites métastases et prévenir les récidives après le traitement chirurgical des tumeurs malignes;
- Améliorer la qualité de la vie des malades souffrant le cancer progressif ayant diminué le syndrome douloureux, cela leur permettra de se passer de l'usage massif de préparations analgésiques dans la plupart des cas.



Cette information est destinée pour les établissements médicaur et les spécialistes dans le domaines des tumeurs. Prenons en considération à propos de la coopération.

Si vous avez des questions sur le matériel donné les propositions ou les souets,. ou si nous pouvons vous aider en quelque chose,.ou si vous pouvez nous aider,.écrivez-nous:

J. S. C. SCIENTIFIC RESEARCH ENTERPRISE RESAN
Street Tolstogo 1, Vitebsk 210026, Republic Belarus
Faxes:.+375-212-23-62-64;.+375-212-23-67-99;.+375-212-36-94-65.
Phones:.+375-296-61-99-34;.+375-296-30-03-90..
.E-mail:.resan@anticancer.net.

Exclusive Distributor of Vaccine RESAN in the Middle East:
MEDAWAR COMPANY S.A.L, Lebanon, Ain Saade Pine Garden;
medical consultant: Dr. Roukoz Medawar, Lebanon, Antelias, Diab Center 8 Floor
Phone: +9611686683; +9613293382;. Fax: +9611877676;
E-mail:.drromedawar@anticancer.net


XXI siecle – Immunoterapia contre le cancer

The antitumoral T-lymphocyte can bind with only the tumoral cell but does not bind with a normal cell
The antitumoral T-lymphocyte can bind with only the tumoral cell but does not bind with a normal cell
Tumor Antigens
Tumor Antigens
The Most Rational Use in Immunotherapy of Cancers
The Most Rational Use in Immunotherapy of Cancers
The destruction of tumor cells by T-lymphocyte
The destruction of tumor cells by T-lymphocyte

Чем больше объём метастазов - тем меньше вероятность излечения при помощи вакцины РЕСАН.

Если объём метастазов соединительнотканной злокачественной опухоли более 10 см3, железистой более 50 см3, а эпителиальной более 30 см3, то вероятность излечения вакциной РЕСАН составляет 12% и менее.

×

The more the volume of metastases, the less the probability to get an absolute cure by the vaccine RESAN.

If the volume of connective-tissue malignant tumor is more than 10 cm3, of epithelial more than 30 cm3 or of glandular more than 50 cm3 – then the probability to get an absolute cure by the vaccine RESAN is 12% and less.

×